Les polypes inflammatoires du chat

 

Polype inflammatoire chat

Polype inflammatoire du chat

 

Symptômes :

Les polypes inflammatoires sont des grosseurs prenant leur source dans l’oreille moyenne. Ils peuvent se transporter vers le pharynx par les trompes d’Eustache et même percer le tympan.

On ne sait pas précisément comment les polypes inflammatoires apparaissent mais il semblerait que cela soit dû à une contraction d’infection respiratoire virale.

Un écoulement de pue peut s’écouler de l’oreille du chat ainsi qu’un penchement de la tête du chat du côté de l’oreille infectée ainsi qu’une perte d’équilibre.

Concernant les polypes du pharynx, le chat peinera à manger et ses miaulements seront différents. Il fera également des bruits lors de sa respiration.

 

Diagnostics :

Le vétérinaire doit ausculter les oreilles du chat, et dans certains cas, lui administrer une anesthésie générale.

On peut également effectuer une radiographie afin de détecter une otite moyenne.

On peut aussi faire une hémato et une biochimie afin d’éliminer toute maladie sous-jacente comme la leucémie ou le sida du chat.

Lorsque le polype est présent dans l’oreille du chat, il peut être visible à l’œil nu. Au contraire, s’il est présent au fond du canal horizontal ou derrière le tympan en provoquant une otite, il sera alors impossible de le voir à l’œil nu. La radiographie sera donc nécessaire.

Un scanner pourra être utiliser pour déceler un polype dans le bulbe tympanique.

Enfin, un examen de fond sous anesthésie générale permettra d’examiner la gueule du chat afin de repérer une masse à travers le palais.

 

Traitement :

Lorsque le polype est facile d’accès, on peut le retirer assez facilement en anesthésiant le chat. En revanche, il y a 50% de chance que le polype revienne au fil du temps. On administre des médicaments à base de corticostéroïde pour empêcher qu’il revienne.

Pour les polypes inflammatoires logés dans les oreilles et donc plus difficile d’accès, ou pour les cas de récidive, le vétérinaire spécialiste de la chirurgie pourra effectuer une ostéotomie ventrale des bulbes tympaniques afin d’ôter de manière définitive l’épithélium où se loge le polype.