L’immunodéficience féline (FIV)

 

Le FIV du chat est un virus qui est proche du virus de la leucose (FeLV) mais il est moins contagieux. On l’appelle plus communément le SIDA du chat. Il faut une grosse morsure pour que le virus se transmette entre les chats. D’ailleurs, ce sont les chats qui se bagarrent, souvent non castrés, qui sont plus touchés par ce virus. 15% des chats vivants dans la rue portent le virus FIV. La mère peut également transmettre le virus au fœtus par le placenta ou au chaton par l’allaitement.

La durée d’incubation est de 4 à 6 semaines. Le FIV du chat comporte 3 stades :

 

1er stade

Fièvre modérée

Baisse du taux des globules blancs

Légère augmentation de la taille des ganglions lymphatiques

 

Cette phase passe souvent inaperçue chez le chat et dure environ 2 mois

 

2e stade

Le virus FIV du chat sommeille dans son organisme et il est contagieux. Cette phase a une durée variable de 5 à 10 ans environ. Le chat est séropositif et ne présente aucun symptôme.

 

3e stade

Le virus FIV va se réveiller et se multiplier. Il va détruire les cellules sanguines (globules blancs) en décimant les lymphocytes T qui sont nécessaires à la défense immunitaire du chat. Le chat va donc être sensible aux bactéries et microbes. Il va développer des maladies classiques qui vont toucher les voies respiratoires, les intestins, les voies urinaires, la bouche, etc…

Le chat va alors avoir différents symptômes :

Fièvre

Amaigrissement

Augmentation de la taille des ganglions lymphatiques

Diarrhées chroniques

Abcès cutanés

Troubles nerveux et comportementaux

Conjonctivites

Gingivites (infections buccales)

A la fin, le chat peut avoir des cancers du sang (leucémie, etc…)

 

En Europe, il n’existe pas de traitement contre le FIV du chat. En revanche, un vaccin a été commercialisé aux Etats-Unis mais son efficacité est incomplète.

Adsense