Le Chat, le Feu et la Proie…

 

Chat sauvage chassant en Australie

Chat sauvage chassant en Australie

 

On savait qu’en Australie, les animaux ou les insectes ont une taille hors du commun. Il s’avère que dans leur pays, les mêmes animaux que nous avons ont parfois des comportements bien différents. C’est le cas pour leurs chats sauvages.

 

Les chats sauvages d’Australie ont appris à se servir des feux de broussaille relativement fréquents, surtout dans l’immense territoire désertique central, pour chasser de petits animaux. C’est un biologiste Australien Hugh McGregor, qui a découvert cette technique plutôt originale qu’ont ces félins sauvages pour chasser leurs proies. Pour comprendre comment la technique fonctionne, le biologiste a équipé 32 chats sauvages de colliers GPS. Il a ainsi pu suivre minutieusement leur comportement pendant plusieurs mois et analyser les données.

 

Ces chats sauvages sont capables de localiser précisément les foyers de chaque feu. Pour y parvenir, ils grimpent sur le point le plus haut mis à leur disposition. Le haut d’une colline, d’un immeuble ou percher sur un arbre font très bien l’affaire. Ensuite, il faut de la patience… beaucoup de patience ! Mais pour ça, les chats en ont et peuvent rester de longues heures à observer s’il y a un départ de feu au loin. Une fois l’incendie repéré, les chats sauvages d’Australie peuvent ensuite parcourir de longues distances de plusieurs kilomètres pour se rendre dans la zone.

 

Une fois sur place, ces félins vont quadriller tout le secteur détruit par l’incendie afin de débusquer des proies affaiblies et étourdies par les flammes. Ils ont d’ailleurs, 3 fois plus de chances de capturer un petit animal en chassant sur ces terres brûlées. Le chat ne rentrera qu’une fois la zone entière débarrassée de toutes les petites proies. Un véritable festin de reptiles et de petits mammifères en perspective !

 

Le problème est que les chats sauvages d’Australie se reproduisent de façon effrénée dû notamment au fait qu’ils n’ont très peu de prédateurs. Ils sont en partie responsables de la disparition d’espèces de reptiles sur l’Ile-Continent. L’appétit vorace de ces chats ne connaît pas de limites et on estime que chaque individu tue 225 reptiles chaque année. D’ailleurs, plus de 20 espèces de mammifères et de reptiles d’Australie auraient disparu à cause de la prolifération des chats sauvages.