Le chat de Pallas

 

race chat de Pallas

Chat de Pallas

 

logo Races-de-chat

 

  • Histoire du chat de Pallas

Le chat de Pallas appelé aussi « Manul » ou « chat des Steppes » est un félin sauvage endémique des régions de hautes altitudes d’Asie Centrale. On le retrouve dans les steppes rocheuses et désertiques vers 4000 mètres et jusqu’à 5500 m d’altitude à cheval sur plusieurs pays comme la Chine, le Tibet, la Russie, la Mongolie, le Kazakhstan et l’Iran. Il privilégie les zones éloignées de toute activité humaine. Il peut vivre dans des zones où la température peut baisser jusqu’à –50°C.

Il fait partie de la famille des Octocolobus dont il est le seul représentant. Même s’il ressemble à un petit chat domestique très poilu avec le visage plat et des oreilles étendues sur le côté, il est avant tout sauvage et ne se laisse pas approché et encore moins apprivoisé. C’est pourquoi, le Manul est assez peu connu et il est peu étudié. C’est le zoologue allemand Peter Simon Pallas qui décrivit l’animal pour la première fois, fin XVIIIe siècle. Le scientifique lui donna son nom. Le félin provient du léopard dont il descend il y a 5,9 millions d’années.

On estime sa population à environ 15 000 individus répartis sur toute l’Asie avec une densité d’environ de 5/100km².

Aujourd’hui, le chat de Pallas est en voie de disparition et en danger depuis 2002. Même si c’est une espèce protégée depuis les années 2000, il est souvent victime de braconnage notamment pour sa fourrure. Son habitat est également menacé dû à la déforestation et autres activités humaines. Ses proies, comme les campagnols et les pikas sont éliminés par l’homme car considéré comme nuisible.

De plus, il est très compliqué d’élever ce félin en captivité car son système immunitaire n’est efficace que pour les hautes altitudes. A l’inverse, il pourrait défaillir à cause de nouveaux virus s’il était enfermé dans un zoo à une altitude plus basse.

 

 

  • Caractéristiques physiques du chat de Pallas

Le manul a un corps assez trapu. Il mesure, à l’âge adulte, entre 65 et 70 cm, queue comprise. Il pèse entre 2,5 et 4,5 kg ce qui est plutôt léger pour un félin. Les mâles, quant à eux, sont souvent plus lourds que les femelles.

Il a une fourrure épaisse et très longue qui le protège du froid des hautes altitudes. D’ailleurs, elle le fait paraître plus gros qu’il n’est réellement. Ses poils peuvent atteindre une longueur de 7 cm. Les poils qu’il arbore au niveau du ventre, de la queue et de l’intérieur des pattes ont une longueur quasi doublée par rapport aux poils de son flan ou de son dos. L’épaisse fourrure sous le ventre lui permet de le protéger des températures extrêmes de l’hiver quand il est en position de chasse, ventre à terre.

Le chat de Pallas a une fourrure de couleur grise au nord de son territoire et elle est fauve à roux pour le sud. L’extrémité de ses poils sont de couleur blanche et ce qui donne un côté argenté à sa robe. A noter, que suivant la saison, sa robe peut changer de couleur. Sa robe lui permet de se camoufler aisément dans son environnement.

La tête est large et a une forme aplatie.

Ses yeux sont bordés de lignes noires et blanches. Ses pupilles, une fois contractées, sont rondes alors qu’elles sont verticales chez les autres félins. A noter que le félin a une paupière supplémentaire pour le protéger des vents importants et des tempêtes de poussière.

Ses oreilles sont courtes et arrondies. Elles sont positionnées bas sur la tête.

Ses pattes sont relativement courtes par rapport à son corps.

Il a une queue courte et épaisse. Elle mesure environ 20 à 30 cm. Elle est annelée de 7 à 9 petites bandes noires.

Il a une espérance de vie d’environ 12 ans.

 

 

  • Caractère du chat de Pallas 

Le chat de Pallas est un animal solitaire et est très agressif quand il s’agit de défendre son territoire. En revanche, son territoire compte parmi la plus petite surface qu’un félin puisse avoir. En effet, une fois sa tanière établie, il ne se déplace de son habitation que de 500 à 1000 mètres et sur une superficie d’environ 1 km².

C’est un animal patient qui préfèrera se cacher et attendre sa proie plutôt que de courir après.

C’est un félin très agile qui n’hésite pas à escalader les falaises et les rochers. Il préfèrera se déplacer dans les vallées plutôt que dans la neige. D’ailleurs, il n’est pas adapté à chasser ou à se déplacer aisément sur les surfaces neigeuses.

Le chat de Pallas doit vivre caché la plupart du temps de par sa petite taille. Il est en effet la proie de beaucoup de prédateurs comme les rapaces et les renards.