bandeau du haut races-de-chat

L’arthrite du chat

 

arthrite du chat - utilisation d'une rampe

Arthrite chez le chat

 

logo Races-de-chat

 

L’arthrite chez le chat appartient à la famille des rhumatismes, tout comme l’arthrose avec qui elle est souvent confondue. L’arthrite touche les articulations de notre matou de la même façon que pour les humains. Il est difficile de diagnostiquer cette maladie au début car le chat ne montrera pas qu’il a mal. Cependant, au fur et à mesure que la maladie se développe, les symptômes deviennent de plus en plus visibles et votre chat boitera, par exemple, de plus en plus.

 

 

L’arthrite chez le chat

 

L’arthrite féline est une inflammation de ses articulations. C’est une maladie inflammatoire chronique dégénérative que l’on appelle également ostéoarthrite féline. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette maladie peut toucher l’animal à tout moment de sa vie, qu’il soit jeune ou vieux alors que pour les humains, cette maladie est liée à la vieillesse.

L’arthrite chez le chat s’aggrave au fil du temps et les douleurs s’amplifient proportionnellement. Les couches protectrices entourant les articulations du chat vont s’user petite à petit ce qui va le faire souffrir. De plus, l’inflammation des articulations ainsi que l’usure de ces couches protectrices vont le handicaper au quotidien.

On observera alors plusieurs changements de comportement lorsque le chat souffre d’arthrite. Il ne sera, par exemple, plus capable de monter sur un canapé. Globalement, il sera plus lent et aura du mal à se déplacer correctement.

Les articulations les plus touchées par l’arthrite sont :

  • L’épaule
  • La hanche
  • Le genou
  • Le coude
  • La cheville

 

 

Causes de l’arthrite du chat

 

L’arthrite chez le chat peut avoir plusieurs origines différentes :

  • Obésité : Même si l’obésité n’est pas directement une cause de l’arthrite, le surpoids du chat va entraîner de plus fortes tensions au niveau des articulations, ce qui va multiplier les chances de développer des inflammations au niveau des articulations.
  • Traumatisme : Un choc ou une lésion au niveau des articulations peut occasionner de l’arthrite et peut même se développer plus tard dans la vie du chat.
  • Infection : Une infection bactérienne, par exemple, dans la zone de l’articulation peut être une des causes de l’arthrite féline. On parle alors d’arthrite septique.
  • Malformation génétique : Différentes malformations génétiques pendant le développement de l’animal peuvent engendrer de l’arthrite par la suite.
  • Baisse du système immunitaire : Ce sont toutes les articulations qui sont touchées dans ce cas. On parle alors de « polyarthrite », pathologie la plus fréquente.

 

 

Symptômes de l’arthrite du chat

 

Voici différents symptômes que l’on peut remarquer lorsque le chat souffre d’arthrite :

  • L’animal va boiter et peinera à se déplacer car cela lui fera de plus en plus mal.
  • Les articulations seront gonflées.
  • Les muscles vont s’atrophiés petit à petit du fait de la baisse de l’activité physique.
  • L’animal aura une posture anormale car la maladie peut affecter des zones de la colonne vertébrale.
  • Les articulations craqueront lorsque le chat fera des mouvements.
  • Les poils du chat peuvent être plus ternes car faire sa toilette lui posera des problèmes à cause de la douleur.
  • Il y aura une rougeur sur la peau, au niveau des articulations.
  • Faire ses griffes devient de plus en plus difficile ce qui peut entraîner une hypertrophie des griffes.
  • L’animal peut devenir dépressif et devenir irritable.

A la moindre observation d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est important d’emmener votre chat chez le vétérinaire. En plus d’être handicapante, l’arthrite fait souffrir votre animal. Il doit donc être pris en charge le plus vite possible afin qu’on lui administre des antidouleurs.

 

 

Diagnostic de l’arthrite chez le chat

 

Le vétérinaire fera des radiographies pour examiner l’état des os de l’animal. Des analyses sanguines pourront également être effectuées. Dans certains cas, il sera nécessaire de prélever du liquide articulaire pour déterminer s’il y a une infection.

 

 

Traitement de l’arthrite féline

 

L’arthrite chez le chat ne se guérit malheureusement pas. Cependant, des traitements existent permettant à la fois de calmer la douleur et d’éviter que l’inflammation des articulations ne prennent trop d’ampleur. Ainsi, le vétérinaire administrera des médicaments anti-inflammatoires qui rempliront ces deux fonctions. Des opiacés peuvent aussi être utilisés pour calmer la douleur.

Dans un deuxième temps, si l’arthrite féline se trouve dans un état trop avancé, on pourra faire appel à la chirurgie.

Le vétérinaire peut prescrire un régime alimentaire adapté contenant des glycosaminoglycanes et des acides gras essentiels. Ces derniers permettent de diminuer les inflammations. Si votre matou est obèse, ce régime permettra également de le faire maigrir ce qui soulagera ses articulations.

Le vétérinaire préconisera que votre animal fasse de l’exercice physique pour combattre l’arthrite. Cela permettra de stimuler ses muscles ainsi que ses tendons et ses ligaments qui sont tous liés aux articulations. De plus, l’activité physique favorise la création du liquide articulaire qui permet de lubrifier les articulations.

Enfin, vous pouvez aider vous-même votre chat notamment en plaçant des litières à tous les étages de la maison afin qu’il ait moins de déplacement possible à faire. De même, vous pouvez ajouter des rampes au niveau des escaliers. Le but étant que vous limitiez au maximum les efforts de l’animal à escalader et donc à forcer au niveau des articulations. Faites-en sorte qu’il reste au chaud et qu’il ne sorte pas lorsqu’il pleut ou qu’il fasse froid. L’humidité et les courants d’air étant à proscrire.

 

 

Prévention contre l’arthrite du chat

 

Afin d’aider votre chat à supporter plus facilement la douleur liée à l’arthrite, veillez à surveiller sa nourriture pour ne pas qu’il devienne obèse. En effet, un animal obèse forcera davantage sur ses articulations.

Évitez de faire sortir votre chat lorsqu’il y a trop mauvais temps ou qu’il soit trop souvent dans les courants d’air.

Faites-en sorte qu’il n’ait pas d’obstacles (escalier par exemple) à franchir à chaque fois qu’il doit s’alimenter ou faire ses besoins.

Votre animal doit faire de l’activité physique afin de consolider son système musculo-squelettique.