La leucémie féline (FeLV)

 

C’est une maladie virale qui la plupart du temps est mortelle et complexe. Elle est contagieuse et se transmet uniquement entre chats. A noter que les félins vivants à l’extérieur ainsi que les mâles non castrés sont d’avantage assujettis par cette infection.

 

Définition de la leucémie féline (FeLV)

Elle fait partie des maladies des plus mortelles recensées chez les félins avec le sida du chat (FIV). La FeLV provient de la famille des rétrovirus qui vont se multiplier dans l’organisme et causer une immunodéficience ainsi que des cancers et autres infections secondaires.

La FeLV se transmet par la salive, le sang et les urines entre chats. Une chatte peut même contaminer son propre chaton lors de la gestation ou au moment de l’allaitement.

Cette maladie peut rester dans l’organisme pendant des mois voire des semaines avant de se réveiller soudainement.

Il arrive parfois qu’un chat contaminé puisse de lui-même réussir à éliminer le rétrovirus grâce à une réponse immunitaire spécifique de son organisme et que l’infection n’a pas encore touché sa moelle osseuse.

Le virus de la leucémie féline se développe vite et s’attaque en priorité aux :

                               Cavités nasales

                               Cavités buccales

                               Pharynx

Puis le virus va se répandre dans tout le sang. On parle alors de « virémie ».

Enfin, la FeLV va se multiplier dans les tissus lymphoïdes puis à la moelle osseuse, aux globules blancs et enfin aux plaquettes sanguines.

 

Symptômes de la leucémie féline (FeLV)

Les symptômes sont nombreux et la plupart du temps ne sont pas uniquement spécifiques à cette maladie. On peut retrouver ces mêmes symptômes  dans de nombreuses autres maladies.

Ces symptômes vont évoluer différemment suivant la progression du virus dans l’organisme de votre animal.

Au début, le chat aura de la fièvre et sera abattu physiquement. Il perdra de l’appétit jusqu’à même devenir anorexique voire anémié.

Plusieurs autres symptômes peuvent survenir soit à la suite de l’infection primaire ou à la suite d’infections secondaires dues à de nouveaux virus. Ces nouvelles infections secondaires sont :

                               Diarrhée

                               Ecoulement nasal

                               Ecoulement des yeux

                               Difficultés respiratoire

                               Infections de la bouche

                               Infection de la peau

                               Augmentation de la taille des ganglions sous la peau, etc…

Tous ces symptômes réunis prouvent bien l’immunodéficience dont est atteint votre animal de compagnie.

La leucémie féline (FeLV) peut également engendrer divers cancers comme le lymphome ainsi que divers troubles neurologiques.

 

Diagnostic de la leucémie féline (FeLV)

Le diagnostic de cette maladie est compliqué à établir car elle est complexe.

Tout d’abord le vétérinaire va devoir faire un bilan sanguin de votre animal ainsi que des analyses d’urine et pourra également faire des radiographies qui détermineront s’il y a un épanchement pleural ou une masse thoracique.

Si le diagnostic démontre une probabilité que la FeLV soit présente dans son organisme, on peut faire 2 tests distincts sérologiques.

Le 1er test que l’on appelle ELISA s’occupera de détecter tous les antigènes du virus dans le sang. Ce premier test est rapide et les résultats tombent en20 minutes maximum.

S’il est positif, on peut réaliser dans un laboratoire spécialisé, la présence de ces antigènes, mais cette fois-ci dans les globules blancs et dans les plaquettes sanguines.

Si les 2 tests sont positifs, votre chat sera donc virémique, contagieux et infecté à vie.

Il est possible dans certains cas que les deux résultats diffèrent entre les 2 tests. Le premier, Elisa, peut être positif alors que le second soit négatif. On parle de faux positif.

 

Plusieurs possibilités peuvent donc être envisagées :

Soit l’animal est en début d’infection, soit en infection transitoire. Il faudra alors refaire ces mêmes tests quelques mois plus tard pour voir si les résultats diffèrent de la première fois.

A noter que les 2 tests négatifs ne démontrent pas forcement que votre chat à la leucémie féline (FeLV) mais peut tout de même être un porteur latent de cette maladie. Seule une culture et prélèvement de la moelle osseuse pourra confirmer la présence de la maladie.

 

Traitement de la leucémie féline (FeLV)

A ce jour, il n’existe malheureusement pas de traitement efficace contre laFeLV. 90% des chats contaminés décèdent dans les 4 ans suivant l’infection.

Les traitements administrés par les vétérinaires aideront à combattre les pathologies et infections secondaires afin de lui donner quelques années à vivre en plus.

Enfin, afin d’éviter que votre nouveau chat se fasse contaminer par d’autres félins, il serait préférable qu’il évite de sortir de la maison et avoir des contacts avec ses congénères.

 

Prévention et vaccination de la leucémie (FeLV)

Il existe un vaccin efficace contre la FeLV . Il est composé de 2 injections à un mois d’intervalle puis un rappel un  an plus tard.

Il est nécessaire de faire dépister chaque nouveau chat ou chaton d’autant plus que le propriétaire à d’autres félins en sa compagnie afin de limiter l’infection entre les différents animaux.