bandeau du haut races-de-chat

Le chat Sibérien

 

race de chat Sibérien

chat Sibérien

 

logo Races-de-chat

 

  • Histoire

Lorigine du chat Sibérien est un croisement entre un chat domestique, qui a été importé par les Russes de Sibérie, avec le chat sauvage du plateau de Sibérie ainsi que du Mont Oural. Cette race est assez récente puisque l’on commence à en parler qu’à partir de 1925.

En Europe, il arrive bien plus tard, entre la fin des années 1980 et le début des années 1990. C’est à Berlin, en Allemagne, qu’il commence à se faire connaître. Quelques années plus tard, en 1990, c’est au tour des Etats-Unis de l’adopter. Puis, en 1991, apparaissent en France les premiers spécimens de félins Sibériens. Dès lors, ils rencontrent immédiatement un grand succès. Aujourd’hui, le Sibérien fait partie des races les plus populaires dans la plupart des pays.

Même si ce chat, à l’allure imposante, est décrit récemment, il ne fait aucun doute que les Russes le connaissent depuis plusieurs siècles. Le Sibérien fait partie des races les plus grandes au même titre que les Maine Coon ou les Norvégien dont il est assez similaire. C’est d’ailleurs assez logique car, comme eux, ce félin provient, comme son nom l’indique, des forêts sibériennes.

Le climat y régnant étant très rude, ce matou a donc une morphologie musclée et robuste. Sa fourrure est également adaptée au grand froid et, par conséquent, est mi-longue avec des poils très épais. Il est également connu pour avoir une santé très robuste.

 

 

  • Caractéristiques physiques du chat Sibérien

Le Sibérien a une silhouette de type semi-cobby. Le corps est lourd, musclé et massif avec une forme dite de « tonneau ». Cette désignation provient de la rondeur de ses côtes et également du fait de son imposante musculature. Il mesure environ 35 cm du haut de la tête, jusqu’au sol. Il peut peser entre 6 à 10kg et 3,5 à 7 kg pour les femelles.

La fourrure est mi-longue à longue. Elle est composée de 3 types de poils : poil de garde, sous poil et poil de jarre. Le chat Sibérien a une grande collerette qui commence de l’arrière de la tête jusqu’à la gorge. Les sous-poils sont abondants. La robe peut avoir toutes les couleurs possibles avec de multiples combinaisons. Néanmoins, quelques couleurs telles que Lilas, chocolat, faon ou encore cinnamon n’existent pas chez cet animal.

A noter que les félins à la robe colourpoint et aux yeux bleus sont appelés Neva Masquerade.

La tête du Sibérien a une forme de triangle adouci. Elle est large avec des contours arrondis. Le crâne est large est assez plat. Le nez est relativement plat et court. Lorsqu’on le regarde de face, les pommettes de l’animal ne sont ni proéminentes ni même saillantes.

Les yeux du chat Sibérien sont quasiment ronds et sont grands. Ils sont bien espacés l’un de l’autre. Ils sont positionnés légèrement en biais. Les yeux peuvent avoir toutes les couleurs sans devoir être liés à la couleur de la robe. En revanche, pour les colourpoint (Neva Masquerade), les yeux doivent être bleus.

Les oreilles ont une taille moyenne. Elles sont espacées l’une de l’autre et pointent vers l’avant. Les oreilles sont larges à leurs bases et leurs extrémités ont une forme arrondie. Elles sont très fournies à l’extérieur ce qui cache pratiquement entièrement leur base. L’intérieur des oreilles est aussi bien fourni. Il peut également y avoir des plumets sur les extrémités.

Les pattes sont assez courtes voire de taille moyenne. Elles sont musclées et robustes avec une puissante ossature. Les pieds sont ronds et grands. A noter qu’il possède des poils entre les doigts.

La queue est de taille moyenne. Elle est large à la base et s’effile vers l’extrémité arrondie. La queue est bien fournie.

 

 

  • Caractère

Le Sibérien a bien évolué au fil du temps et n’est plus le chat rustique tel qu’on le connaissait jadis dans les montagnes de Russie. Il est maintenant devenu très sociable et s’entend largement avec tout le monde aussi bien avec les chiens que la famille et enfants. Il ne faut cependant pas le brusquer et être doux envers lui.

C’est une race de chat très affectueuse et très communicative. Il peut même aller jusqu’à être un peu pot-de-colle !

Il a su garder ses qualités de chasseur et peut rêver de liberté et d’indépendance. On peut toutefois l’élever en appartement sans problème. Il faudra alors qu’il puisse jouer et se défouler dans son aire de jeux. S’il peut sortir, il est évident que ce gros matou sera davantage à l’aise à l’extérieur et pourra sans aucun problème braver le froid grâce à son épaisse fourrure.

Afin de rendre le chat Sibérien le plus sociable possible, il faut qu’il soit en contact avec les humains depuis son bas âge, à peine son sevrage fini. Il faut faire comprendre à ces chats que l’on est son ami et qu’on lui veut naturellement son bien. Ainsi, les chatons Sibériens en sauront d’autant plus chaleureux et leur caractère domestique s’améliorera. Ils pourront même transmettre ce processus à leur future génération.

Le Sibérien est également très intelligent. En aucun cas il n’est pantouflard et il a grandement besoin de se dépenser.

 

 

  • Entretien

Le chat Sibérien s’entretien avec un brossage par semaine. C’est largement suffisant. Cependant, il vaut mieux en faire plus lors de ses périodes de mue pour enlever les poils morts. Il faut d’ailleurs bien insister sur les zones de poils où des nœuds peuvent se former. On peut les retrouver sur le poitrail, les fesses, entre les pattes mais surtout derrière les oreilles. Il perd beaucoup de poils à la fin de l’hiver pour se préparer à l’été où sa fourrure deviendra beaucoup moins abondante qu’elle ne l’est en hiver.

Le Sibérien a une excellente santé, très robuste. Il n’est pas connu pour avoir des maladies héréditaires et génétiques. Il a d’ailleurs une très bonne espérance de vie d’environ 15 à 20 ans.

Il faudra simplement faire attention à ce qu’il n’avale pas trop de poils morts du fait de sa grosse fourrure. En effet, l’ingestion d’une trop grande quantité de poil mort entraîne des boules de poils ce qui endommage son système digestif. Dans certains cas, cela peut entraîner des occlusions intestinales. Pour limiter le phénomène, il est donc conseillé de le brosser notamment lors des périodes de mue.