L’alimentation du chaton non sevré

chaton-non-sevré

Il est bien entendu préférable de laisser la mère du chaton d’allaiter son petit. Cependant, si elle ne s’en occupe pas ou qu’elle n’est plus là, vous pouvez le faire vous-même. Il faudra alors le faire précautionnement.

Les chatons sont très fragiles et n’ont aucune réserve nutritionnelle. Ils doivent manger suffisamment et régulièrement sans cela ils pourraient se déshydrater. D’ailleurs, une lactation insuffisante représente un risque très élevé de mortalité. Il faut donc surveiller de près la tétée des petits pour voir s’ils sont assez alimentés. Les chatons ayant faim sont souvent agités et vont miauler. Ils vont essayer d’aller chercher les mamelles et si à ce moment leur mère les repousse, il faudra alors allaiter artificiellement le ou les chatons concernés.

 

Le mode d’alimentation du chaton non sevré

Biberon-chatonVous devez vous munir d’un biberon pour administrer à votre chaton son lait car il n’est pas capable de laper lors des premières semaines de sa vie. Vous pouvez acheter des biberons spéciaux pour les animaux et sont plus petits que pour les bébés bien qu’ils soient vendus avec le lait maternisé.

Il faut faire attention au diamètre du trou de la tétine afin qu’il ne soit pas trop grand. Pour vous faire une idée du diamètre, vous pouvez utiliser une aiguille. Lorsque vous retournez le biberon, le lait ne doit pas couler mais uniquement suinter. Ainsi, le chaton ne risquera pas d’avaler de travers ce qui pourrait dans le cas contraire nuire à sa santé.

Faites en sorte que le chat puisse lui-même téter le biberon et ne surtout pas appuyer dessus pour que le lait sorte plus vite. Sinon le chaton aura une mauvaise déglutition. Vérifiez que le trou du biberon ne se bouche pas à cause d’un grumeau.

Enfin, le lait devra être administré tiède et non trop chaud et nettoyer bien le biberon après chaque usage.

 

 

Bien choisir le lait pour le chaton non sevré

Pour commencer, il faut choisir le lait adéquat. Le lait des chattes est spécifique au chaton donc il vaut mieux choisir un lait maternisé spécialement conçu pour les chats que vous pouvez trouver chez un vétérinaire par exemple. Le lait de vache ne convient pas seul aux chatons. En effet, il est 2 fois moins énergétique et moins riche en protéines que le lait de la chatte. De plus, il est également trop riche en lactose ce qui est mauvais pour le chaton car il est mal toléré par son organisme. Pour garantir le bon développement du chaton, il faudra utiliser le bon lait pour lui apporter les nutriments dont il a besoin.

Si vous avez un besoin urgent de lait pour votre chaton et que vous n’avez que du lait de vache sous la main, vous pouvez toutefois en créer à partir de ce lait. Vous devez alors mélanger :

  • 600 ml de lait de vache entier
  • 1 jaune d’œuf
  • 200 g de crème à 12% de matière grasse

Le nombre de repas et la quantité de lait pour le chaton non sevré

Le nombre de tétées et son volume à donner au chaton varie suivant l’âge du chaton. Elles doivent être administrées à intervalle régulier durant toute la journée mais vous pouvez toutefois les espacées davantage la nuit. Vous pouvez donner les repas ainsi :

  • 8 tétées par jour la 1ere semaine
  • 6 tétées par jour la 2e semaine
  • 5 tétées par jour la 3e semaine
  • 4 tétées par jour la 4e semaine
  • 3 ou 4 tétées par jour jusqu’au sevrage

La quantité de lait à utiliser est marquée sur l’emballage du lait acheté. Le chaton se régulera de lui-même et il ne faut pas le forcer à boire son lait. En règle générale, on augmente la quantité de lait au fur et à mesure qu’il grandit. D’ailleurs, les doses prescrites sont données en fonction de son poids. A rappeler qu’un chaton qui vient de naitre pèse environ 100 grammes et il va grossir d’environ 100 g par semaine.

Si vous utiliser le lait fabriqué maison comme indiqué précédemment, il faudra respecter les doses suivantes :

  • 13 ml pour un chaton de 100 g et par jour la première semaine
  • 17 ml pour un chaton de 100 g et par jour la deuxième semaine
  • 20 ml pour un chaton de 100 g et par jour la troisième semaine
  • 22 ml pour un chaton de 100 g et par jour la quatrième semaine

Le sevrage du chaton

A partir de la 3e voire 4e semaine, vous pourrez commencer à l’habituer à un peu d’aliments solides comme de la pâtée pour chaton en plus des tétées. Le sevrage est le passage d’une alimentation composée de lait à une alimentation mixte de lait et de nourriture solide.

Pour se faire, vous pouvez mélanger un peu de pâtée avec le lait maternisé pour chaton. Cela formera une bouillie que vous disposerez dans une petite gamelle appropriée. Vérifiez qu’il la mange bien car dans le cas contraire, étalez la sur votre doigt qu’il puisse le lécher ou mettez en un peu sur ses babines.

Enfin, à partir de ce moment, vous augmenterez la quantité d’aliments solides et à l’inverse diminuer la quantité de lait et ce, jusqu’au sevrage complet, c’est-à-dire 8 semaines environ. Vous arrêterez alors définitivement le lait maternisé.

Adsense